• English
  • Français
Du Friday 24 November 2017 au Saturday 25 November 2017 : Festival de la Communication Santé (Deauville)
Thursday 30 November 2017 : FORUM PATIENTS PFIZER
Du Saturday 02 December 2017 au Monday 04 December 2017 : ESO TRAINING COURSE ON RARE CANCERS (Milan, Italie)
Saturday 02 December 2017 : Concert Let's Goldman (Riorges, France)
Thursday 07 December 2017 : Conférence sur l'observance thérapeutique à l'ESSEC (La Défense, Paris)
Du Friday 08 December 2017 au Sunday 10 December 2017 : Congrès de l'ESMO : immuno oncologie (Genève, Suisse)
Du Friday 09 February 2018 au Sunday 09 December 2018 : Congrès de l'AFTED (Paris)
Du Thursday 01 March 2018 au Saturday 03 March 2018 : ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EUROSARC (Séville, Espagne)

Poster ASCO 2014 : Pazopanib dans les sarcomes utérins : revue de deux essais cliniques (62043 et 62072) de l’EORTC évaluant le pazopanib dans les sarcomes des tissus mous.

Poster présenté par le Dr Isabelle Ray-Coquard, Centre Léon Bérard - Lyon

Pour cette étude, nous avons extrait des données de sarcomes utérins de deux études de l’EORTC ayant évalué le pazopanib en situation de rechute dans différents sarcomes des tissus mous.

  • L'étude 62043 de phase 2 qui avait inclus 142 patients au total
  • L'étude 62072 (PALETTE) de phase 3 qui avait inclus 396 patients au total.

 

Les données de 44 patientes atteintes de sarcomes utérins ayant reçu du pazopanib ont été extraites de ces deux études.

L'analyse des données montre que les résultats du pazopanib sont tout aussi intéressants que pour les autres sarcomes, avec une médiane de survie sans rechute qui est de 4.5 mois et une médiane de survie globale de 17.5 mois qui est même légèrement supérieure à celle des sarcomes utérins n'ayant pas reçu de pazopanib.  Cela s'explique en partie par le fait que les patientes atteintes de sarcome utérin ont pu, après avoir reçu du pazopanib, avoir plus fréquemment accès à une chirurgie ou à des traitements de chimiothérapie voire des thérapeutiques ciblées.

Ces résultats confirment la bonne tolérance de ce médicament au sein de ce groupe de patientes.

Pour consulter le poster en anglais, cliquez ici.