• English
  • Français
Du Friday 24 November 2017 au Saturday 25 November 2017 : Festival de la Communication Santé (Deauville)
Thursday 30 November 2017 : FORUM PATIENTS PFIZER
Saturday 02 December 2017 : Concert Let's Goldman (Riorges, France)
Du Saturday 02 December 2017 au Monday 04 December 2017 : ESO TRAINING COURSE ON RARE CANCERS (Milan, Italie)
Thursday 07 December 2017 : Conférence sur l'observance thérapeutique à l'ESSEC (La Défense, Paris)
Du Friday 08 December 2017 au Sunday 10 December 2017 : Congrès de l'ESMO : immuno oncologie (Genève, Suisse)
Du Friday 09 February 2018 au Sunday 09 December 2018 : Congrès de l'AFTED (Paris)
Du Thursday 01 March 2018 au Saturday 03 March 2018 : ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EUROSARC (Séville, Espagne)

ASCO 2013 : Analyse rétrospective à grande échelle de la trabectedine de 885 patients atteints de sarcomes des tissus mous avancés.

Abstract n° 10563

Auteur(s): Axel Le Cesne, Isabelle Ray-Coquard, Florence Duffaud, Christine Chevreau, Nicolas Penel, Binh Bui, Sophie Piperno-Neumann, Corinne Delcambre, Maria Rios, Loic Chaigneau, Christine Le Maignan, Cecile Guillemet, François Bertucci, Emmanuelle Bompas, Claude Linassier, Olivier Collard, Caroline Even, Francoise Ducimetiere, Philippe Cousin, Jean-Yves Blay; Institut Gustave Roussy, Villejuif, France; Centre Léon Bérard, Lyon, France; Hopital de la Timone, Marseille, France; Institut Claudius Regaud, Toulouse, France; Centre Oscar Lambret, Lille, France; Institut Bergonie, Bordeaux, France; Institut Curie, Paris, France; Centre François Baclesse, Caen, France; Centre Alexis Vautrin, Vandoeuvre-lès-Nancy, France; Institut Regional du Cancer en Franche-Comté - University Hospital, Besançon, France; Centre Hospitalier Universitaire Saint Louis, Paris, France; Centre Henri Becquerel, Rouen, France; Institut Paoli Calmettes, Marseille, France; Centre René Gauducheau, Nantes St Herblain, France; Department of Medical Oncology, Centre Hospitalier Universitaire Tours, Tours, France; Institut de Cancérologie de la Loire, St. Priest en Jarez, France.

Contexte : La trabectédine (Yondelis) est la première molécule anti-néoplasique d’origine marine approuvée en Europe pour le traitement des patients atteints de sarcomes des tissus mous à un stade avancé,  pour les patients en situation de rechute ou pour les patients ne pouvant recevoir des anthracyclines ou de l’ifosfamide. Nous avons rétrospectivement analysé la base de données « RetrospectYon » des patients traités par Yondelis entre janvier 2008 et décembre 2011. Méthodes : La trabectédine a été administrée à la dose approuvé de 1.5 mg/m2 as par perfusion de 24-h toutes les 3 semaines. Les patients ayant obtenu une réponse partielle (PR) ou une stabilisation de la maladie (SD) après 6 cycles étaient éligibles pour recevoir un traitement de maintien par trabectedine. Les analyses uni et multivariées des facteurs pronostiques ont été réalisées. Résultats : 885 patients (486 femmes) de 26 centres en France avec des sarcomes des tissus mous avancés,  une médiane d’âge de 54 ans (entre12-84 ans) ont été inclus. La plupart avaient un léiomyosarcome (36%), liposarcome (18%) ou un synovialosarcome (11%). Au démarrage, le performance status (PS) was 0 chez 26%, 1 chez 47% et >1 chez 27% des patients. Une médiane de 4 cycles de trabectedine (entre 1-28) était donnée comme 2ème (41%), 3ème (39%) ou  ≥4ème (20% des patients) ligne de traitement. 0.5% de décès dus à la toxicité et 8% de ré-hospitalisation non prévues ont été observés. Le taux de réponses objectives était de 15% (6 réponses complètes et 127 Réponses Partielles), et le taux de stabilisation était de 45.5% (n=403). Après une médiane de suivi de 22.6 mois (entre 0.03-51.2), les patients qui avaient reçu la trabectedine en 2nde, 3ème ou ≥4ème ligne avaient respectivement une médiane  de survie sans progression de 4.3, 4.2 et 3.4 mois, ainsi qu’une médiane de survie globale de 12.9, 12.3 et de 9.5 mois. L’analyse multivariée a identifié les liposarcomes, les léiomyosarcomes, les angiosarcomes, les sarcomes pléomorphes indifférenciés et la ligne de trabectedine comme des facteurs pronostiques indépendants pour la survie sans progression, et les sarcomes pléomorphes indifférenciés, les angiosarcomes, les rhabdomyosarcomes, le sexe, le performance status, et la ligne de trabectedine pour la survie globale. Après 6 cycles, 205 des 273 patients ayant une maladie non-progressive ont reçu de la trabectedine comme traitement de maintien et ont obtenu une survie sans progression supérieure (médiane 11 versus 7.2 mois, p=0.0001) et une meilleure survie globale (médiane 25.1 versus 16.9 mois, p<0.0001) que ceux qui avaient arrêté la trabectedine après 6 cycles. Conclusions : Les patients présentant un sarcome des tissus mous à un stade avancé, traités par trabectedine avaient une survie sans progression et une survie globale comparable ou meilleure à celles observées dans les essais de phase II/III. La trabectedine en thérapie de maintien au-delà de 6 cycles est associée à une amélioration de la survie globale et garantie donc des études plus poussées.