• English
  • Français
Du Vendredi 24 Novembre 2017 au Samedi 25 Novembre 2017 : Festival de la Communication Santé (Deauville)
Jeudi 30 Novembre 2017 : FORUM PATIENTS PFIZER
Samedi 02 Décembre 2017 : Concert Let's Goldman (Riorges, France)
Du Samedi 02 Décembre 2017 au Lundi 04 Décembre 2017 : ESO TRAINING COURSE ON RARE CANCERS (Milan, Italie)
Jeudi 07 Décembre 2017 : Conférence sur l'observance thérapeutique à l'ESSEC (La Défense, Paris)
Du Vendredi 08 Décembre 2017 au Dimanche 10 Décembre 2017 : Congrès de l'ESMO : immuno oncologie (Genève, Suisse)
Du Vendredi 09 Février 2018 au Dimanche 09 Décembre 2018 : Congrès de l'AFTED (Paris)
Du Jeudi 01 Mars 2018 au Samedi 03 Mars 2018 : ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EUROSARC (Séville, Espagne)

Trabectedine : le Pr J-Y Blay au JT de France 2

Le 13 octobre dernier, Info Sarcomes diffusait son premier communiqué de presse auprès des médias nationaux dans l'espoir d'alerter l'opinion publique du déremboursement de la Trabectedine (Yondelis) dans les sarcomes des tissus mous avancés, après échec à la Doxorubicine et/ou à l'ifosfamide.

Nos efforts se sont finalement révélés payants puisque la rédaction du journal de France 2 a décidé de traiter le sujet lors d'un JT de 13h00 par le biais d'un reportage dans lequel le Pr Jean-Yves Blay (Président du Conseil Scientifique d'Info Sarcomes) et de l'une de ses patientes, Claude Lim, qui doit aujourd'hui sa survie à ce médicament depuis plus de 18 mois, s'expriment sur le caractère vital que revêt l'accès au Yondelis pour nombre de patients.
Le sujet, traité par Jean-Daniel Flaysakier et Tristan Le Braz, a été diffusé jeudi 24 octobre 2013, à 13h23.

Le Pr Blay au JT de France 2
Pour visionner le reportage en replay, cliquez ici.

Info Sarcomes remercie la rédaction de France 2.

A lire également sur le blog de Jean-Daniel Flaysakier  : "docteurjd.com",  l'article intitulé "Traitement des sarcomes : le Yondelis, première entorse au plan cancer" à la fin duquel figure également le lien vers notre pétition.
Info Sarcomes espère que ce premier reportage fera des émules au sein des médias afin que l'opinion publique puisse être massivement alertée des graves inégalités d'accès aux soins dont sont aujourd'hui victimes les malades atteints de pathologies cancéreuses rares, mais aussi et surtout dans l'espoir que des conditions acceptables de remboursement de ce médicament soient rétablies au plus vite, de sorte que les malades concernés par cette indication puissent de nouveau bénéficier de traitements adaptés.

Nous poursuivons donc notre combat et interviendrons d'ailleurs à ce sujet lors des prochaines rencontres parlementaires du Cercle des Tumeurs Rares qui se tiendront le 28 novembre prochain à Paris.