• English
  • Français
Du Vendredi 24 Novembre 2017 au Samedi 25 Novembre 2017 : Festival de la Communication Santé (Deauville)
Jeudi 30 Novembre 2017 : FORUM PATIENTS PFIZER
Du Samedi 02 Décembre 2017 au Lundi 04 Décembre 2017 : ESO TRAINING COURSE ON RARE CANCERS (Milan, Italie)
Samedi 02 Décembre 2017 : Concert Let's Goldman (Riorges, France)
Jeudi 07 Décembre 2017 : Conférence sur l'observance thérapeutique à l'ESSEC (La Défense, Paris)
Du Vendredi 08 Décembre 2017 au Dimanche 10 Décembre 2017 : Congrès de l'ESMO : immuno oncologie (Genève, Suisse)
Du Vendredi 09 Février 2018 au Dimanche 09 Décembre 2018 : Congrès de l'AFTED (Paris)
Du Jeudi 01 Mars 2018 au Samedi 03 Mars 2018 : ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EUROSARC (Séville, Espagne)

Simon Baconnier présente le World Sarcoma Network

En 2009, c'est sous l'impulsion du Dr Jaap Verweij que des experts du sarcome des quatre coins du monde se sont associés pour créer une nouveau réseau de collaboration scientifique mondial : le "World Sarcoma Network" afin de  stimuler la recherche dans certains sous-types de sarcomes rares. L'émergence d'une telle alliance, qui reflète une véritable prise de conscience scientifique des enjeux d'une collaboration réfléchie, constitue indubitablement une étape déterminante dans l'évolution de la recherche autour de ces cancers atypiques. Pour mieux comprendre, nous avons interrogé Simon Baconnier, directeur scientifique du réseau Conticanet, en charge du développement structurel du "World Sarcoma Network".

Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste le "World Sarcoma Network" ?

Le "World Sarcoma Network" ou "WSN" est un réseau  scientifique réunissant les principaux experts mondiaux investis dans la recherche sur les sarcomes. En 2009, ce petit groupe de leaders d'opinion  s'est fédéré pour concentrer ses efforts autour de la recherche clinique et soutenir le développement d'une recherche internationale autour des tumeurs rares des tissus conjonctifs.

Les principaux objectifs du "World Sarcoma Network" sont les suivants :

  • Conduire des essais cliniques classiques :
  1. Focalisés sur des sous-types spécifiques de sarcomes.
  2. Utilisant un nombre élevé de cas de sarcomes rares, accessibles via le WSN, afin d'atteindre une pleine puissance statistique.
  • Créer des essais cliniques innovants et accélérés, de phase "exploratoire" pour les sous-types rares :
  1. Basés sur un transfert rapide des observations cliniques vers la recherche fondamentale.
  2. Facilitant un accès rapides vers de nouveaux agents thérapeutiques.
  3. Mis en place autour de sites internationaux "super spécialisés".

Combien de membres le World Sarcoma Network comprend-il ? Qui sont-ils ?

Le noyau dur du  WSN est composé de 13 membres provenant :

  • de 6 pays différents : France, Italie, Australie, USA, Allemagne, Pays Bas.
  • de 3 continents : Europe, Amérique du Nord, Australie.

Ces membres sont des leaders d'opinions, des représentants de groupes sarcomes nationaux et/ou des coordinateurs de réseaux internationaux.

Sont impliquées dans le World Sarcoma Network les structures suivantes :

  • Réseaux

Conticanet: Réseau Européen des Cancers des Tissus Conjonctifs (J.Y. Blay, Lyon) (ECFP6)

EuroBoNet: Réseau Européen des Tumeurs Osseuses (P. Hogendoorn, Lund) (ECFP6)

RareCare: Observatoire Européen des Cancers Rares (G. Gatta, Milan) (ECFP6)

  • National Sarcoma Groups

GSF-GETO: Groupe Sarcome Français -Groupe d'Etudes des Tumeurs Osseuses (A. Le Cesne, Villejuif)

GSI: Groupe Sarcome Italien (P. Casali, Milano)

GISG: Groupe Sarcome Allemand (P. Hohenberger, Mannheim)

BSG: Groupe Sarcome Britannique (I. Judson, London)

EORTC-STBSG: European Oragisation for Research and Treatment of Cancer – Soft Tissue and Bone Sarcoma Group (P. Hohenberger, Mannheim)

ASSG: Groupe Sarcome Australasiatique (D. Thomas, Melbourne)

  • USA

Dana Farber Cancer Institute, within Harvard University,  Boston (G.D. Demetri)

Memorial Sloane Kettering Cancer Center,  New York (R. Maki)

MD Anderson Cancer center, Houston Texas (S. Patel)

Fox Chase Cancer Center, Philadelphia (M. Von Mehren)

 

 Quelles sont les sources de financement du World Sarcoma Network ?

Pour le moment, le "World Sarcoma Network" bénéficie d'un financement de support pour son développement et son management apporté par le Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes (CLARA) pour une durée de 3 ans. Le WSN  envisage par ailleurs d'obtenir des financements ou d'être soutenu par des sponsors tels que :

  • Fonds publiques :  (Bourses, promotion académique des essais cliniques, fonds de recherche nationaux et européens)
  • Fonds privés :  (Structures caritatives, donations, soutiens de l'industrie pharmaceutique, …)

La méthodologie des essais cliniques dédiés aux tumeurs rares, le développement d'outils et la mise en place seront financés par le projet européen "GRASS" (2010-2015).

La technologie et le transfert de connaissances seront financés via le programme d'échange international IRSES (2011 – 2015).

La direction du  WSN, l'organisation interne, les réunions, la publication des minutes et la direction des programmes de bourses seront soutenus par un financement de la région Rhône-Alpes (2010 – 2013).

Comment sera organisée la direction du WSN ?

Le réseau sera coordonné par le Pr. Jean-Yves BLAY,

Le WSN n'aspire pas forcément à une présidence officielle, compte-tenu du fait qu'il demeure à ce jour une entité purement informelle.

Sa direction a été définie de manière consensuelle au tout début du projet.

Des antennes du WSN pouvant prendre la forme d' associations, de fonds de dotations, devraient prochainement être créées sur chaque continent participant au WSN. En Europe, Amérique du Nord et Australie dans un premier temps, et probablement en Asie et  en Amérique du Sud dans un second temps.

Peut-on considérer le WSN comme une coalition de l'ensemble des Groupes Sarcomes Nationaux ?

Oui, dans un certains sens. A partir du moment où il rassemble déjà les représentants des Groupes Sarcomes Nationaux et aspire à en intégrer de nouveaux, à l'image de ceux de l'Asie par exemple.

Quels sont les prochains objectifs du WSN pour les années à venir ?

Le WSN souhaiterait :

  • Se positionner comme une plateforme de communication facilitant la collaboration entre les différents groupes de recherche clinique sur les sarcomes à travers le monde.
  • Stimuler les échanges entre les différents représentants des groupes de recherche impliqués dans le WSN.
  • Impulser une collaboration internationale facilitant la réalisation des essais cliniques.

Quels types de liens le WSN compte-t-il entretenir avec les associations de patients ?

C'est un point qui devrait prochainement être développé dans le cadre d'une réunion spécifique du WSN qui se tiendra lors du prochain meeting de l'ASCO, à Chicago, en juin 2010.

L'une des volontés du WSN serait notamment d'amener les associations de patients à concentrer leurs efforts sur la collecte de fonds par le biais de donations, de mécénat, de philanthropie et d'identifier quels sont les points critiques dans le financement de la recherche.