• English
  • Français
Du Vendredi 24 Novembre 2017 au Samedi 25 Novembre 2017 : Festival de la Communication Santé (Deauville)
Jeudi 30 Novembre 2017 : FORUM PATIENTS PFIZER
Samedi 02 Décembre 2017 : Concert Let's Goldman (Riorges, France)
Du Samedi 02 Décembre 2017 au Lundi 04 Décembre 2017 : ESO TRAINING COURSE ON RARE CANCERS (Milan, Italie)
Jeudi 07 Décembre 2017 : Conférence sur l'observance thérapeutique à l'ESSEC (La Défense, Paris)
Du Vendredi 08 Décembre 2017 au Dimanche 10 Décembre 2017 : Congrès de l'ESMO : immuno oncologie (Genève, Suisse)
Du Vendredi 09 Février 2018 au Dimanche 09 Décembre 2018 : Congrès de l'AFTED (Paris)
Du Jeudi 01 Mars 2018 au Samedi 03 Mars 2018 : ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EUROSARC (Séville, Espagne)

Remise du chèque de 15000€ au Dr Françoise Rédini

Le 5 mars 2013, Estelle Lecointe, Présidente d'Info Sarcomes, s'est rendue à la faculté de médecine de Nantes afin de remettre au Dr Françoise Rédini - lauréate de l'appel à projets 2012 pour ses travaux portant sur "l'analyse des paramètres osseux chez les patients atteints d'ostéosarcomes traités par Zometa" - un chèque de 15000€.

Cette somme, que nous avons pu réunir grâce à la générosité des membres et de donateurs permet, une nouvelle fois, à notre association de jouer un rôle actif dans le soutien et le développement de recherches cruciales pour la connaissance des sarcomes et l'amélioration de la prise en charge des malades. Aussi, nous vous remercions très sincèrement de l'importance que vous avez pu apporter à ces travaux et du soutien que vous avez pu nous apporter pour que cette action soit un succès.

La collecte pour le Dr Rédini est désormais terminée, mais notre soutien à la recherche ne s'arrête pas pour autant. D'ici la fin du mois de mars, nous lancerons notre troisième appel à projets vers les centres impliqués dans la recherche sur les sarcomes afin de sélectionner le nouveau projet de recherche vers lequel nous réorienterons l'ensemble des dons perçus sur l'année 2013.

A QUOI LES 15000€ ONT-ILS SERVI ?

Les fonds récoltés grâce à l’association Info Sarcomes nous ont permis d’initier les analyses des paramètres osseux chez les patients adultes et pédiatriques atteints d’ostéosarcome inclus dans le protocole OS2006. En effet, ces patients sont traités par une combinaison thérapeutique associant des agents de chimiothérapie conventionnelle, de la radiothérapie et un bisphosphonate, le zometa®, molécule qui inhibe la dégradation osseuse. Comme ces tumeurs se développent dans un environnement osseux, il est essentiel de suivre l’évolution des paramètres osseux tout au long du traitement, notamment chez les patients pédiatriques. En effet, selon nos résultats précliniques réalisés chez le petit animal, ce type de traitement par les bisphosphonates pourrait interférer avec la croissance ou l’éruption dentaire. C’est pourquoi, l’analyse de différents paramètres de la formation et dégradation osseuse dans le sérum des patients est nécessaire, et nous suivons leur évolution tout au long du traitement (au diagnostic, à la chirurgie, à la fin du traitement) et jusqu’à un an après la fin des traitements. Nous travaillons en collaboration avec plusieurs bio-informaticiennes de l’Institut Gustave Roussy à Villejuif (Dr MC Le Deley) pour le traitement de ces données. En effet, ce protocole comporte huit sous-groupes, et plusieurs analyses de corrélation pourront être réalisées, en fonction de l’âge des patients, de la bonne ou mauvaise réponse au traitement, de l’agressivité de la maladie : présence de métastases…

Ces données nous permettront :

  • de corréler la réponse des patients avec une signature « osseuse »,
  • d’estimer d’éventuels facteurs de prédisposition liés à la qualité osseuse,
  • d’analyser l’impact des traitements (et notamment du zometa®) sur les paramètres du remodelage osseux afin d’anticiper d’éventuelles interférences avec la croissance osseuse, notamment pour les patients pédiatriques.

Nous avons traité actuellement plus de 55 patients (séries complètes : 4 échantillons/patient).

Les premiers résultats partiels sont encourageants et montrent une évolution de certains paramètres en fonction du temps, ou en fonction du traitement proposé : avec ou sans zometa® par exemple.

Ces analyses seront poursuivies jusqu’à pouvoir traiter un minimum de 10 patients / sous-groupe de façon à éventuellement pouvoir corréler de façon statistiquement significative les différentes données entre elles.

REMERCIEMENTS DU DR FRANCOISE REDINI

Françoise Rédini Au nom de l’ensemble de mon équipe « Pathogenèse et Ciblage thérapeutique des tumeurs osseuses » (Unité INSERM UMR957 dirigée par le Pr D. Heymann), je tiens à remercier tous les donateurs pour la somme de 15 000 euros qui nous a été remise en mars 2013. Ce don va nous permettre d’initier un projet sur l’analyse de certains marqueurs osseux chez des patients adultes et pédiatriques atteints d’ostéosarcome et inclus dans le protocole national OS2006. En effet, ces patients reçoivent, outre la chimiothérapie conventionnelle et la radiothérapie, une molécule qui agit sur le métabolisme osseux (bisphosphonate).

Des résultats préliminaires obtenus au laboratoire dans des études précliniques avaient montré l’intérêt d’une telle combinaison thérapeutique. Il est maintenant nécessaire de suivre chez les patients, surtout pédiatrique et adolescents, l’évolution des paramètres osseux liés à la croissance ou à l’éruption dentaire. La réalisation de ces analyses à partir de matériel biologique prélevé chez les patients est donc rendue possible grâce au don accordé par l’association Info Sarcomes. Ces analyses se poursuivront tout au long du protocole (inclusions prévues jusqu’en 2015). Nous espérons que les résultats nous permettent de corréler la réponse des patients avec une signature « osseuse », d’estimer d’éventuels facteurs de prédisposition liés à la qualité osseuse, et enfin d’analyser l’impact des traitements (et notamment du bisphosphonate) sur les paramètres du remodelage osseux afin d’anticiper d’éventuelles interférences avec la croissance osseuse, notamment pour les patients pédiatriques.

Nous vous remercions encore de votre soutien financier, indispensable au bon déroulement de cette étude, dont les résultats sont très attendus par les patients et leurs familles.