• English
  • Français
Du Vendredi 24 Novembre 2017 au Samedi 25 Novembre 2017 : Festival de la Communication Santé (Deauville)
Jeudi 30 Novembre 2017 : FORUM PATIENTS PFIZER
Samedi 02 Décembre 2017 : Concert Let's Goldman (Riorges, France)
Du Samedi 02 Décembre 2017 au Lundi 04 Décembre 2017 : ESO TRAINING COURSE ON RARE CANCERS (Milan, Italie)
Jeudi 07 Décembre 2017 : Conférence sur l'observance thérapeutique à l'ESSEC (La Défense, Paris)
Du Vendredi 08 Décembre 2017 au Dimanche 10 Décembre 2017 : Congrès de l'ESMO : immuno oncologie (Genève, Suisse)
Du Vendredi 09 Février 2018 au Dimanche 09 Décembre 2018 : Congrès de l'AFTED (Paris)
Du Jeudi 01 Mars 2018 au Samedi 03 Mars 2018 : ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EUROSARC (Séville, Espagne)

ASCO 2013 : Peut-on se passer de radiothérapie post-opératoire dans les sarcomes d’Ewing localisés à risque standard de rechute ? Une étude observationnelle du groupe Euro-EWING.

Abstract n° 10518

Auteur(s) : Nathalie Gaspar, Bernadette Brennan, Lee Jeys, Uta Dirksen, Stephanie Foulon, Anna Cassoni, Beatrice M. Seddon, Line Claude, Perrine Marec-Berard, Anne Streitbuerger, Jeremy Whelan, Michael Paulussen, Robert Grimer, Marie-Cécile Le Deley, Heribert Jurgens; Institute Gustave Roussy, Villejuif, France; Royal Manchester Children's Hospital, Manchester, Royaume-Uni ; The Royal Orthopaedic Hospital NHS Foundation Trust, Birmingham, Royaume-Uni ; Department of Pediatric Hematology and Oncology, University Hospital, Muenster, Allemagne ; Institut Gustave Roussy, Villejuif, France; University College Hospital London, London, Royaume-Uni ; University College London Hospitals NHS Foundation Trust, London, Royaume-Uni ; Department of Radiation Oncology, Centre Léon Bérard, Lyon, France; Institut d'Hématologie et d'Oncologie Pédiatrie, Lyon, France; Universitätsklinikum Münster, Münster, Allemagne ; Universität Basel, Basel, Suisse ; Royal Orthopaedic Hospital, Birmingham, Royaume-Uni ; Institut Gustave Roussy, Paris, France; University of Muenster, Muenster, Allemagne.

Contexte : Il existe des incertitudes quant à l’usage le plus approprié de la chirurgie, de la radiothérapie ou des deux pour le traitement d’un sarcome d’Ewing primitif. L’objectif de cette étude était d’étudier l’impact de la radiothérapie post-opératoire sur le contrôle local des patients présentant un sarcome d’Ewing localisé et bénéficiant d’une bonne réponse histologique (<10% de cellules résiduelles) à la chimiothérapie. Méthodes : Nous avons analysé les données de tous les patients inclus dans l’étude Euro Ewing 99R1 (comparant 2 régimes de traitements de consolidation par chimiothérapie) subissant une chirurgie après une chimiothérapie d’induction. L’incidence cumulée des récidives locales a été estimée selon une approche statistique des modèles à risques concurrents. Etant donnée que la thérapie locale n’était pas randomisée mais définie en fonction de chaque individu et de ses caractéristiques tumorales, l’impact de la radiothérapie a été évalué à l’aide de modèles multi-variés, ajustés pour de possibles facteurs de confusion : pays, âge, type tumoral, site et volume, qualité de la chirurgie et réponse histologique. Nous avons également évalué l’hétérogénéité des effets de la radiothérapie par patient et caractéristiques tumorales (interactions). Résultats : Parmi les 599 patients inclus entre 1999 et 2009, 142 (24%) ont reçu une radiothérapie post-opératoire. Avec une médiane de suivi de 6.2 ans, une récidive a été rapportée chez 156 patients, incluant une récidive locale chez  67 d’entres eux (avec des métastases concomitantes  chez 28 patients), conduisant à  une incidence cumulée des récidives locales à 8 ans de 12% (se 1.4%). Survie Globale = 21% (se 5%) 3 and après la récidive locale (31% dans les récidives locales isolées). En contrôlant  les facteurs de confusion possibles, le risque de récidive locale a été divisé par deux chez les patients traités par chirurgie + radiothérapie (HR=0.43, 95%CI, 0.21-0.88, p=0.02) comparé à la chirurgie seule. La radiothérapie post-opératoire avait plutôt un effet positif homogène dans tous les sous-groupes étudiés. Le bénéfice de la radiothérapie était particulièrement significatif chez les patients dont le volume tumoral était >200mL au diagnostic avec 100% de nécroses. Bien que non significatif, nous avons observé une tendance au bénéfice de la radiothérapie en terme de survie sans récidive, survie sans événement et survie globale. Conclusions : La récidive locale contribue de manière significative aux récidives dans ce groupe à risque standard de rechute ayant fait l’expérience de quelques échecs systémiques. Le résultat, après une récidive locale est très pauvre. La radiothérapie post-opératoire semble améliorer le contrôle local chez tous les patients. Une bonne réponse histologique et une résection complète de la masse résiduelle ne semblent pas être des critères suffisamment probants pour se passer de la radiothérapie. Une étude plus approfondie de la radiothérapie dans les sarcomes d’Ewing est requise pour évaluer le bon équilibre entre le bénéfice et le risque (cancers secondaires, séquelles fonctionnelles).

Information sur l’étude clinique : NCT00020566.