• English
  • Français
Du Vendredi 24 Novembre 2017 au Samedi 25 Novembre 2017 : Festival de la Communication Santé (Deauville)
Jeudi 30 Novembre 2017 : FORUM PATIENTS PFIZER
Samedi 02 Décembre 2017 : Concert Let's Goldman (Riorges, France)
Du Samedi 02 Décembre 2017 au Lundi 04 Décembre 2017 : ESO TRAINING COURSE ON RARE CANCERS (Milan, Italie)
Jeudi 07 Décembre 2017 : Conférence sur l'observance thérapeutique à l'ESSEC (La Défense, Paris)
Du Vendredi 08 Décembre 2017 au Dimanche 10 Décembre 2017 : Congrès de l'ESMO : immuno oncologie (Genève, Suisse)
Du Vendredi 09 Février 2018 au Dimanche 09 Décembre 2018 : Congrès de l'AFTED (Paris)
Du Jeudi 01 Mars 2018 au Samedi 03 Mars 2018 : ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EUROSARC (Séville, Espagne)

ASCO 2013 : Patients longs répondeurs et survivants sous pazopanib dans les sarcomes des tissus mous : Sous-analyse des deux essais clinique 62043 et 62072 de l’EORTC.

Abstract n° 10553

Auteur(s) : Bernd Kasper, Saskia Litière, Sandrine Marreaud, Stefan Sleijfer, Jaap Verweij, Sebastian Bauer, Jan M. Kerst, Winette T.A. Van Der Graaf; University of Heidelberg, Mannheim University Medical Center, ITM - Interdisciplinary Tumor Center Mannheim, Sarcoma Unit, Mannheim, Allemagne ; European Organisation for Research and Treatment of Cancer, Brussels, Belgique ; European Organisation for Research and Treatment of Cancer (EORTC), Brussels, Belgique ; Erasmus MC, Department of Medical Oncology and Cancer Genomics Netherlands, Rotterdam, Pays-Bas ; Erasmus MC-Daniel den Hoed Cancer Center, Rotterdam, Pays-Bas ; Department of Medical Oncology, West German Cancer Center, University Hospital Essen, University Duisburg-Essen, Essen, Allemagne ; The Netherlands Cancer Institute-Antoni Van Leeuwenhoek Hospital, Amsterdam, Pays-Bas ; Department of Medical Oncology, Radboud University Nijmegen Medical Centre, Nijmegen, Pays-Bas.

Contexte : Le pazopanib a récemment été approuvé aux Etats-Unis, en Europe et au Japon pour utilisation dans certains sous-types de sarcomes des tissus mous. Nous avons mené une analyse rétrospective sur des données poolées de deux études cliniques de l’EORTC sur le pazopanib dans les sarcomes des tissus mous afin de définir les caractéristiques des patients longs répondeurs et des survivants. Méthodes : Les patients sélectionnés pour l’analyse étaient traités sous pazopanib dans la phase II de l’étude 62043 (n = 142) et dans la phase III de l’étude 62072 (PALETTE) (n = 246). La médiane combinée de survie sans progression (PFS) était de 4.0 mois; la médiane de survie globale était de 11.3 mois. 34 % des patients avaient une survie sans progression  ≥ 6 mois (n = 133) et ont été définis comme des longs répondeurs ; 33 % des patients ont survécu  ≥ 18 mois (n = 128), et ont été définis comme des survivants à long terme. Les caractéristiques suivantes ont été étudiées : sexe, âge, état général, localisation de la tumeur, histologie, grading, exposition au traitement, modifications de dosage, sévérité des effets indésirables et thérapie post-protocole. Résultats : Les dates cliniques butoir pour cette analyse ont abouti à une base de données commune avec une médiane de suivi de 2.3 ans. Les caractéristiques des patients ont été comparées entre 4 sous-groupes respectivement basés sur la survie sans progression à court/long terme et la survie globale. 79 patients étaient à la fois des longs répondeurs et des survivants à long terme. L’analyse descriptive a confirmé l’importance des facteurs pronostiques connus tels que l’âge, l’état général et le grading mais n’a pas permis d’ajouter des caractéristiques additionnelles se traduisant par une réponse ou une survie à long terme. 12 patients restés sous pazopanib pendant plus de deux ans ont été identifiés : 9 avaient moins de 55 ans, 9 femmes, quatre avec des tumeurs des muscles lisses et neuf avec des tumeurs de bas grade ou de grade intermédiaire au moment du diagnostic initial. Seuls deux de ces patients ont obtenu une réponse partielle ; les 10 patients restants ont obtenu une stabilisation de leur maladie comme meilleure réponse globale. Le temps médian sous pazopanib chez ces patients était de 2.4 ans, la durée la plus longue étant de  3.7 ans. Quatre patients étaient encore sous pazopanib à la fin des études, avec une médiane de survie sans progression de 2.3 ans et une médiane de survie globale de 2.8 ans. Conclusions : 34 % et 33 % des patients atteints de sarcomes des tissus mous ayant reçu du pazopanib dans ces études ont respectivement une longue survie sans progression et/ou survie globale. 3.1 % des patients ont bénéficié d’un bénéfice clinique parfois même supérieur à 2 ans.